Joyau d'Amazonie, 56x42, papier torchon Arches 300g, grain fin.

 JOYAU D'AMAZONIE

 

Grâce à ce pas à pas, j'espère vous donner l'envie de vous lancer à votre tour!

  • J'ai choisi ce modèle de ara rouge pour ses couleurs flamboyantes. Bien représentatif du pays où je vis, c'est aussi, à mon sens, le plus bel oiseau de Guyane.
    Mon croquis est très sommaire.

  • D'habitude, je commence toujours par l'œil. Mais ici le bec est mon point d'accroche.
    Je travaille quasiment à sec sur papier sec. Mes couleurs sont à peine diluées.

  • J'ai l'intention de bien détailler la tête et le haut du corps du ara, et de terminer par un flou. Je travaille soigneusement le contour de l'œil avec un pinceau 000.

Ma palette est assez réduite: pour le rouge, que je veux éclatant, le 'Rouge Winsor'. Puis Terre de Sienne brûlée, Vert clair permanent, Jaune citron, Orange, Bleu phtalo et Noir d'ivoire.

 

 

 

 

Je pensais terminer dans le flou pour le bas du ara, mais l'effet final ne me séduit pas...
Je vais attendre le lendemain pour avoir un regard plus détaché!

  • La nuit porte conseil! Je décide de faire des pattes à mon ara et de le placer dans un environnement forestier.

  • Je reprend le détail des plumes du duvet afin de donner du relief au corps de l'oiseau. J'utilise le pinceau 3 zéros pour porter des ombres délicates sur le ventre.

J'ai essayé de bien nuancer le feuillage en travaillant humide sur humide. Pour accorder la couleur de l'ensemble, j'ai utilisé la même palette que pour le ara. Ne manquent plus que quelques projections colorées, que j'aime bien dans mes compositions, pour habiller le fond.

L'aquarelle terminée.

Joyau d'Amazonie.